fatigue mentale

L'olympien au bureau

Et vous, qu’est-ce que vous mettez en œuvre pour garder votre cap au quotidien ?

Pexels andrea piacquadio 3791130

Pexels Andrea Piacquadio

Vous en avez peut-être assez des journées à rallonge où se mêlent, trop souvent, vie professionnelle et vie personnelle. Vous en avez peut-être aussi assez des réunions à distance, le nez collé à votre écran d’ordinateur, qui s’enchaînent sans aucun sas de décompression vous permettant de souffler. La lassitude et la perte de sens s’invitent, peut-être, de plus en plus régulièrement dans votre quotidien… Et si cette période difficile et pleine de défis était l’occasion de développer votre force mentale, à la manière des sportifs de haut niveau qui bénéficient d’un programme de préparation mentale ? C’est ce que proposent Jean-François Ménard et Marie Malchelosse dans leur ouvrage L’olympien au bureau. Le sous-titre ‘La préparation mentale des grands athlètes transposée au monde du travail’ traduit l’objectif des deux auteurs : nous faire partager quelques outils de préparation mentale susceptibles de développer nos habiletés psychologiques et notre force mentale afin d’être plus performant dans notre quotidien. La pleine conscience de l’instant présent afin d’exprimer pleinement son potentiel et laisser filer les distractions. Identifier puis minimiser les situations, personnes, tâches et contextes ‘voleurs’ d’énergie, qui nous épuisent, pour favoriser et cultiver les expériences qui donnent de l’énergie. La philosophie ‘sisu’ ou la disposition à être entêté, en particulier dans les premiers moments d’un défi, lorsque la montagne nous semble infranchissable. Le livre fourmille de conseils pratiques pour accompagner le travailleur dans son quotidien. J’aime cette idée de construire des passerelles entre différentes ‘sphères de performance’ ; au quotidien, chacun d’entre nous, parfois sans même s’en rendre compte, produit des performances diverses et variées : un athlète qui prépare les Jeux Olympiques sur un stade d’entraînement ; un chirurgien qui réalise une intervention ô combien délicate à l’hôpital ; une femme cadre qui boucle un dossier important à l’issue d’une longue journée où elle a aussi dû s’occuper de ses enfants. Les outils qui favorisent l’atteinte de tels niveaux de performance sont souvent communs. Outre la proposition de Jean-François Ménard d’appliquer les outils des sportifs de haut niveau dans notre quotidien, j’ai apprécié l’approche systémique et écologique de la performance. L’excellence de la performance ne pourrait se réduire au cadre spécifique et (ultra-)spécialisé dans lequel elle prend forme. Dans l’ombre de la performance se joue un équilibre instable à interroger en permanence. Ainsi, à la manière d’un funambule, nous cheminons sur un fil, en équilibre entre fatigue et récupération, entre stress - physiologique, psychologique, social - et capacité d’adaptation, entre développement et maladaptation (Kenttä et Hassmén, 1998). Et l’intégration de tels outils de préparation mentale aide à se stabiliser lorsque les défis se présentent et nous bousculent…

La sieste : signe de somnolence ou aptitude à s’endormir sur commande ?

Et vous, est-ce que vous êtes adepte de la sieste ?

Mateusz dach

Mateusz Dach

La sortie progressive du confinement est amorcée. Cette période inédite et nouvelle aura bousculé bon nombre de nos habitudes. Prenons l’exemple d’Axel, jeune cadre dynamique qui s’est retrouvé, du jour au lendemain, en télétravail à la maison. Au passage, peut-on réellement parler de « télétravail » pour qualifier une charge de travail similaire à réaliser dans un temps efficace et productif qui se réduit comme peau de chagrin et se résume parfois au temps de la sieste, plus ou moins longue, de ses deux enfants en bas âge ? La sieste, justement, depuis le début du confinement, Axel n’a plus le temps d’y goûter. Après une matinée déjà source d’une bonne dose de fatigue mentale, puis un déjeuner pris au « lance-pierre », le début de la sieste des enfants est le signal de départ pour lui d’une période de travail qu’il espère la plus productive possible… Nous pouvons différencier trois types de sieste, en fonction de leur objectif : prévenir ou lutter contre la somnolence diurne ? Vous savez cette sensation d’assoupissement que l’on éprouve notamment en début d’après-midi et qui est l’un des symptômes d’une dette de sommeil…

La sieste prophylactique est réalisée en anticipation d’une future privation de sommeil ;

La sieste compensatoire est réalisée suite à une privation de sommeil ;

La sieste dite « appétitive » est réalisée pour le confort ou le plaisir. Une étude a même montré que la sieste « appétitive », avec un endormissement quasiment sur commande, était associée à une meilleure qualité de sommeil nocturne, et n’était pas liée à la somnolence diurne. Alors, la sieste : signe de somnolence ou aptitude à s’endormir sur commande ? Une autre étude, réalisée chez des sportifs de haut niveau cette fois-ci, a montré que ces derniers avaient une durée d’initiation de la sieste plus courte comparativement à des sujets actifs, et ce aussi bien pour la première - qui correspond au challenge de dormir dans un nouvel environnement de sommeil - que la seconde sieste de l’étude. Ces résultats restaient valables dans des modèles mathématiques contrôlant la somnolence et la durée de sommeil obtenue avant l’expérience. En d’autres termes, l’aptitude à s’endormir sur commande pourrait être liée à un certain entraînement, et non pas uniquement à la pression de sommeil, conséquence d’une privation de sommeil préalable. Les enfants étant de nouveau accueillis à la crèche, Alex va en profiter dès cette après-midi pour s’entraîner à la sieste « appétitive » ! Contrairement aux idées reçues, cela pourrait même lui permettre de profiter d’un sommeil de meilleure qualité la nuit prochaine !

Mathieu Nedelec, chercheur en sciences, avec une expertise dans les domaines de la récupération et du sommeil. Sylvie Gendreau accompagne des entrepreneurs et des créateurs dans la mise en place de stratégies ingénieuses pour réussir leur vie et leurs projets. Nous lirons vos réponses avec attention et nous vous préviendrons de la publication d'articles ou l'organisation d'activités susceptibles de vous aider à résoudre vos problèmes de sommeil.